Appel aux dons pour restaurer le séchoir

Logo La Depêche du Midi

La Commune de Bouloc possède un ancien séchoir à Briques datant de 1842, représentant la mémoire économique

Il constitue un patrimoine de premier plan sur la commune mais il est aujourd’hui en péril. La commune de Bouloc, en plus de sauver ce patrimoine architectural, souhaite lui redonner un rôle, différend bien entendu de ce qu’il fut, mais un rôle important car orienté vers le lien social. Il existait trois séchoirs et plusieurs briqueteries. La population, à ce moment-là était d’environ 800 habitants et 50 employés y travaillaient.

Sa position géographique centrale au cœur de lotissements et zones denses, ou appelées à se densifier, permet d’envisager des usages multiples et variés : Lieux pour fêter les anniversaires des enfants, pour des réunions entre amis, pour des activités culturelles ou pour simplement passer un moment. Le souhait de la municipalité est d’en faire le troisième lieu des Boulocains, un endroit libre et gratuit.

La zone du séchoir, grande de 2 400 m2 permettrait, en outre, de préserver une zone verte. Le coût de la restauration et d’aménagement est estimé à environ 90 000 euros. Ce projet pour les Boulocains ne pourra donc aboutir sans leur participation. En effet, les finances publiques étant très limitées, la commune ne pourra, à elle seule, sauver ce lieu, aussi, elle lance un appel à dons, géré par la Fondation du Patrimoine, partenaire de ce plan de sauvetage.

Pour limiter les coûts, il n’y aura pas une restauration totale du séchoir, mais une combinaison entre restauration et rénovation. La toiture sera refaite en partie avec les matériaux de l’époque récupérés sur place et des matériaux actuels. Grâce à cette souscription, les donateurs pourront soutenir cette opération de conservation et de mise en valeur de ce précieux patrimoine et recevoir en retour un reçu fiscal en rapport avec le don.

Source : La Dépêche Grand Sud du 13 Juillet 2016